Le serment d'Hippocrate

En présence des Maîtres de cette Ecole,de mes chers condisciples et devant l’effigie d’Hippocrate, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine. Je donnerai mes soins gratuitement à l’indigent et n’exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admis dans l’intimité des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s’y passe, ma langue taira les secrets qui me seront confiés, et mon état ne servira pas à corrompre les moeurs ni à favoriserle crime. Respectueux et reconnaissant envers mes Maîtres, je rendrai à leurs enfants l’instruction que j’ai reçue de leurs pères. Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses! Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque!

La profession médicale

Depuis Hippocrate, la médecine a certes beaucoup changé, mais le but principal est resté le même: assurer le meilleur état possible aux individus. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), la santé ne se définit pas seulement par un fonctionnement harmonieux du corps et de l’esprit, mais aussi par un parfait bien-être physique, psychique, moral et social.

Le médecin sera amené tout au long de sa carrière à examiner ses patients afin d’établir un diagnostic et d’instaurer un traitement tout en considérant des aspects comme l’environnement social et familial de ses patients, qui, à première vue, ne relèvent pas forcément du domaine médical. Le médecin sera souvent sollicité pour des conseils pratiques concernant la santé et il tentera d’appliquer les méthodes de la médecine préventive pour prévenir les maladies et promouvoir la santé. Dans la pratique il convient de distinguer les médecins généralistes et les médecins spécialistes.

Médecine humaine

Your Content Goes Here

Médecine dentaire

Your Content Goes Here